Contenu

Amiante

 

L’amiante environnementale

En Haute-Corse, les schistes lustrés sont souvent associés à la serpentinite, une roche pouvant contenir de l’amiante.

Des études épidémiologiques menées dans les années 1980, ont montré que certaines pathologies spécifiques à l’amiante sont apparues dans des populations pour lesquelles aucune exposition de type professionnel n’a été démontrée.

Depuis 1997, plusieurs travaux et recherches ont été effectuées sur le sujet. Le préfet de la Haute-Corse a demandé au Bureau des Recherches Géologiques et Minières (BRGM) d’établir la cartographie des zones d’affleurement de la serpentinite.

L’ensemble des mairies localisées dans des communes à risques ont été informées depuis 1998 des risques liés à la présence de roches amiantifères.

La première cartographie indiquait que 130 communes de Haute-Corse possèdent sur leur territoire au moins une zone d’affleurement de serpentine. Une cinquantaine d’entre elles possèdent une zone habitée située sur un affleurement ou à sa proximité immédiate.

La nouvelle cartographie réalisée dans le cadre de l’appui du BRGM au ministère de l’Écologie a permis de préciser des premières données.

Ainsi, sur les 236 communes qui constituent le département de la Haute-Corse, 139 possèdent des zones plus ou moins étendues à forte probabilité d’occurrence de minéraux amiantifère et parmi ces 139 communes, 31 possèdent également des terrains d’aléa moyen.