Contenu

Exercice départemental de secours en montagne Avalanche

 
Crédit photo Océane Baldocchi

Organisé cette année par le Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne de Corse (PGHM), en relation avec le Service Départemental d’Incendie et de Secours (SDIS) de Haute-Corse, sous l’autorité du Préfet de la Haute-Corse, il a permis de regrouper l’ensemble des acteurs pouvant être impliqués dans des opérations de secours en montagne, que ce soit au niveau départemental, mais également régional, du fait de la présence des sapeurs-pompiers spécialistes du SDIS de Corse du Sud.

Le thème retenu concernait un groupe de 5 personnes, dont un professionnel de la montagne, progressant en raquettes à neige au dessus de la station de ski de Ghisoni et surpris par une coulée avalancheuse qui ensevelira 4 d’entres elles, la cinquième, dans l’incapacité de leur porter secours, passera l’alerte.

 

Par convention d’exercice et afin de « corser » celui-ci, la météorologie sur zone ne permettait pas l’utilisation de vecteurs aériens, la zone concernée étant complètement sous les nuages.

L’exercice qui a débuté à 09h00 aura duré un peu plus de 03H00, avec différentes phases successives :

  • Une phase d’alerte, de régulation de l’appel, et d’engagement des moyens,
  • Une phase de progressions dans un premier temps à skis des caravanes de secours en direction du lieu de l’accident, puis, avec l’arrivée du moyen chenillé du SDIS de Haute-Corse, à l’aide de ce vecteur pour les moyens médicaux,
  • L’acheminement et l’encadrement des personnels de santé (du SDIS et du SAMU), du 2ème REP, de l’UIISC 5 de Corte et de « Météo-France » jusqu’à l’avalanche,
  • La recherche et le conditionnement des victimes par les caravanes de secours,
  • L’évacuation des victimes jusqu’à la station.

Sous la direction de Jérôme Guerreau, directeur de cabinet du Préfet, présent directement sur le site, cet exercice avait pour but l’atteinte d’un certain nombre d’objectifs :

  • Prise d’alerte par le C.T.A / C.O.D.I.S, conférence à 3, déclenchement des moyens, information de la chaîne de commandement,
  • Mise en œuvre des techniques opérationnelles par les moyens spécialisés,
  • Recherche, prise en charge et conditionnement des victimes,
  • Coordination des moyens interservices, coopération, et remontée d’informations,
  • Prise en compte du volet judiciaire, avec préservation des traces et indices.

Grâce à un scénario très proche de la réalité, cet exercice a véritablement permis aux différents acteurs des services concernés de manœuvrer dans des conditions idéales, telles que l’on peut les rencontrer sur ce genre d’événement.

Ainsi, les personnels « sapeurs-pompiers » (spécialistes du GMSP de Haute-Corse et de Corse du Sud, équipe cynophile du SDIS de Haute-Corse, du service de santé), de la gendarmerie( Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne (PGHM), GMG), du SAMU, les militaires de l’UIISC5 de Corte et du 2ème REP de Calvi, les spécialistes « nivologie » de Météo-France, ont pu mettre en œuvre, de manière rapide et efficace les différentes techniques de prise en charge, de médicalisation, et d’évacuation des victimes, sous la coordination du poste de commandement installé à la station de ski de Ghisoni, en contrebas.

Cet exercice, qui fera l’objet rapidement d’un « retour d’expérience », est ainsi l’occasion pour le Préfet de la Haute-Corse de rappeler les consignes et règles de sécurité. La montagne Corse, on le constate chaque année, est de plus en plus fréquentée en période hivernale et fréquemment, les services de secours sont sollicités afin d’assister des personnes ne respectant pas toujours les règles élémentaires de prudence.

Crédit photo Océane Baldocchi