Contenu

Fête clandestine irresponsable au port de Toga à Bastia

 

Communiqué de presse du 9 avril 2021

Cette nuit vers 1h du matin, au port de Toga, à Bastia, un équipage de police est intervenu dans un établissement qui avait ouvert clandestinement et où une centaine de personnes était présente.

 

En entrant dans les lieux pour prévenir la dissémination potentielle du virus, les policiers ont été victimes de jets de projectiles et agressés par certains participants. Ils ont fait usage de gaz lacrymogène pour disperser la foule et ont interpellé un des agresseurs.

Le préfet condamne avec la plus grande fermeté ces comportements graves et irresponsables.

En période où d’importantes restrictions liées à l’épidémie sont respectées par la grande majorité des habitants et où de nombreux commerces ont du fermer depuis une semaine, c’est tout l’effort collectif pour freiner l’épidémie qui est remis en cause par le comportement de quelques uns si un cluster verait à émerger de cette soirée. En toute responsabilité, ces personnes doivent maintenant s’isoler 7 jours et réaliser un test RT-PCR à l’issue.

Le préfet apporte tout son soutien aux 3 policiers bléssés ainsi qu’aux autres policiers qui sont intervenus et qu’il rencontrera dans la journée.

Des sanctions administratives exemplaires seront prises à l’encontre de l’établissement.

Il reviendra à l’autorité judiciaire de déterminer les éventuelles poursuites.

A l’heure où la campagne de vaccination permet d’entrevoir une sortie de crise - la Corse est la région où la couverture vaccinale est la plus élevée - et que 8 personnes sont hospitalisées en réanimation au sein du centre hospitalier de Bastia, le préfet appelle, une nouvelle fois, chacun à la responsabilité dans cette période difficile pour tous.