Contenu

Foyer d’Influenza aviaire en Haute-Corse

 

Suite à la confirmation d’un foyer de contamination par l’Influenza aviaire hautement pathogène (H5N8), des mesures ont été mises en place par l’État pour identifier l’origine (faune sauvage ou volailles domestiques) de la contamination et la circonscrire.

 

Suite à la confirmation d’un foyer de contamination par l’Influenza aviaire hautement pathogène (H5N8), des mesures ont été mises en place par l’État pour identifier l’origine (faune sauvage ou volailles domestiques) de la contamination et la circonscrire.

Des mesures conservatoires sont donc déjà prises pour éviter toute contamination ou propagation du virus.

En complément des mesures annoncées par le ministre de l’agriculture, le préfet de Haute-Corse a pris un arrêté interdisant tout envoi hors de Corse de volailles et autres oiseaux captifs :

Ainsi qu’un arrêté interdisant l’introduction en Haute-Corse de volailles et autres oiseaux captifs :

  • Arrêté du 18 novembre 2020 (format pdf - 119.6 ko - 20/11/2020) interdisant l’introduction en Haute-Corse de volailles et autres oiseaux captifs

Les premiers éléments d’analyse de la souche identifiée en Corse grâce aux prélèvements effectués montrent une similitude avec une souche circulant actuellement aux Pays-Bas, permettent d’affirmer, à ce stade, que le virus n’est pas transmissible à l’homme.

La consommation de viande de volaille et d’œufs, de même que les préparations contenant viande de volaille ou œufs ne présentent aucun risque pour l’homme.

Il est rappelé que toutes les personnes ayant acheté des oiseaux de basse-cour au Gamm Vert de Lucciana entre le 5 et le 10 novembre 2020 ou ayant pu constater des cas de mortalité dans leur basse-cour sont priées de contacter la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) de Haute-Corse. Celle-ci est joignable au numéro de téléphone suivant 04 95 58 51 30 ou par courriel à l’adresse ddcspp-spav@haute-corse.gouv.fr.

En cas de mortalité conservez les cadavres, en les isolant et en les protégeant et contactez au plus vite votre vétérinaire ou la direction départementale en charge de la protection des populations.

Le Ministère de l’Agriculture a fait un point de situation par communiqué de presse du 2 décembre (format pdf - 722.5 ko - 03/12/2020) en précisant que les enquêtes de traçabilité et les analyses réalisées par les services compétents (Direction générale de l’alimentation, directions départementales en charge de la protection des populations, laboratoires départementaux d’analyse, ANSES) conduisent à l’identification d’une source commune de contamination chez un particulier du département du Nord ayant vendu des oies au négociant qui a approvisionné début novembre les animaleries de Corse et des Yvelines. (...) Aucun élevage avicole professionnel n’est aujourd’hui touché par l’IAHP. Le ministre de l’agriculture et de l’alimentation appelle une nouvelle fois l’ensemble des acteurs – en particulier les animaleries, les transporteurs et les détenteurs de basses-cours – à appliquer strictement les mesures de protection prévues par la réglementation en situation de risque IAHP élevé.

Fiches pratiques :

Pour en savoir plus :