Contenu

Grenelle de la lutte contre les violences conjugales

 

Dans le cadre du Grenelle de la lutte contre les violences conjugales, François Ravier, Préfet de la Haute-Corse et Caroline Tharot, Procureur de la République réuniront la commission départementale d’actions contre les violences faites aux femmes, le mardi 3 septembre 2019.

 

En 2018, 121 femmes ont été tuées par leur conjoint ou ex-conjoint.

Il est inadmissible qu’en 2019, en France, des femmes meurent encore sous les coups de leur conjoint ou ex-conjoint : c’est tout le sens de cette mobilisation du gouvernement portée par Marlène Schiappa, secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations.

Le 3 septembre 2019 s’ouvre "le Grenelle de la lutte contre les violences conjugales". Cette date, choisie pour faire écho au numéro d’urgence 3919, sera le début d’une longue série de rencontres qui se termineront le 25 novembre, journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, par la présentation d’un nouveau plan stratégique quinquennal.

Une mobilisation générale contre les violences sexistes et sexuelles

Cette période de travaux doit permettre d’aller plus loin et de trouver avec l’ensemble des partenaires concernés mais également toute la société des mesures nouvelles, au plus près du terrain, pour aider les femmes victimes de violences.

Ce grenelle permettra également de rappeler aux auteurs de violences la loi et la gravité des faits et d’inciter les témoins à intervenir.

Des grenelles des violences organisés dans toute la France

C’est dans ce cadre que François Ravier, Préfet de la Haute-Corse et Caroline Tharot, la procureure de la République ont réuni la commission départementale d’actions contre les violences faites aux femmes, le mardi 3 septembre 2019, afin de mener ensemble un travail de réflexion, de concertation, de construction et renforcer ainsi les politiques publiques de prévention et de lutte contre les violences conjugales.

Objectifs de cette consultation avec les partenaires institutionnels, les élus locaux, les partenaires territoriaux et les associations locales :

  • Dresser le bilan de la mise en œuvre du protocole départemental signé le 21 décembre 2018 avec un zoom sur les actions innovantes :
    • ouverture de l’unité spécialisée à l’accueil et à la prise en charge des femmes victimes de violence au sein de l’hôpital de Bastia (consulter notre article sur ce sujet)
    • création par la Collectivité de Corse d’un observatoire de lutte contre les violences faites aux femmes qui sera adossé à celui déjà existant de la petite enfance,
    • mise en place de groupes de travail.
  • Définir les perspectives d’évolution :
    • appel à candidatures pour l’élaboration de "contrats locaux contre les violences sexistes et sexuelles",
    • présentation du contrat local de santé,
    • actions de prévention et de sensibilisation portées par l’éducation nationale envers la jeunesse pour lutter contre les violences sexistes et sexuelles (éducation à la sexualité, éducation citoyenne, éducation à l’égalité filles/garçons, prévention des violences et harcèlement),
    • mise en place d’un parcours de sortie de la prostitution visant à renforcer la lutte contre le système prostitutionnel et à accompagner les personnes prostituées.

In fine, la commission départementale d’actions contre les violences faites aux femmes pourrait élargir son champ de compétences pour se conformer à la loi du 3 août 2018 qui renforce la lutte contre les violences sexuelles et sexistes.

Une grande consultation citoyenne

Ce Grenelle s’accompagne également d’une consultation :
Tout citoyen souhaitant apporter sa contribution peut le faire en envoyant ses propositions à l’adresse courriel : grenelle[@]pm.gouv.fr

3 septembre 2019 : lancement du Grenelle contre les violences conjugales par Edouard Philippe, 1er Ministre

Le Grenelle contre les violences conjugales s’est ouvert mardi 3 septembre 2019, en écho au 3919, le numéro d’écoute anonyme et gratuit destiné aux femmes victimes de violence, à leur entourage, aux témoins ainsi qu’aux professionnels concernés. Edouard Philippe a annoncé des premières mesures d’urgences :

Reportage photos : Lancement du Grenelle contre les violences conjugales (3 septembre 2019)

3 septembre 2019 1  en grand format (nouvelle fenêtre)
3 septembre 2019 1
3 septembre 2019 2  en grand format (nouvelle fenêtre)
3 septembre 2019 2
3 septembre 2019 3  en grand format (nouvelle fenêtre)
3 septembre 2019 3
3 septembre 2019 4  en grand format (nouvelle fenêtre)
3 septembre 2019 4
3 septembre 2019 5  en grand format (nouvelle fenêtre)
3 septembre 2019 5
3 septembre 2019 6  en grand format (nouvelle fenêtre)
3 septembre 2019 6
3 septembre 2019 7  en grand format (nouvelle fenêtre)
3 septembre 2019 7

En savoir +

  (nouvelle fenetre)