Contenu

Incendie Zone Industrielle de Tragone à Biguglia

 

A la suite de l’incendie qui s’est déclaré, samedi 22 juillet 2017 à 11h30 sur le site de la société AM Environnement, ZA Tragone à Biguglia, tous les moyens ont été mis en œuvre pour circonscrire cet incendie qui est sous surveillance.

 

Communiqué de presse du 27 juillet 2017

A la suite de l’incendie qui s’est déclaré, samedi 22 juillet 2017 à 11h30 sur le site de la société AM Environnement, ZA Tragone à Biguglia, tous les moyens ont été mis en œuvre pour circonscrire cet incendie qui est sous surveillance.

Les opérations d’extinction complète du feu par étouffement, par l’apport de terre, dureront encore quelques jours.

Conformément aux instructions données par le préfet, un dispositif de surveillance de la qualité de l’air a été déployé sur la zone dès dimanche 23 juillet. L’effet cumulé de ce feu avec l’incendie qui a touché la commune de Biguglia les 24 et 25 juillet a entrainé un niveau de pollution très important. A l’heure actuelle, la pollution constatée qui a nettement diminué fait toujours l’objet d’une surveillance.

Par ailleurs, la mise en place immédiate d’un système de traitement des eaux d’extinction de l’incendie par pompage et filtration permet actuellement de prévenir toute pollution de la nappe phréatique et de la réserve naturelle de l’étang de Biguglia.

Les premières analyses diligentées dans les premières heures qui ont suivi le début de l’incendie par les services de l’État ne présentaient pas de situation anormale de pollution attribuable à l’incendie.

L’inspection des installations classées a procédé à une évaluation complète et approfondie de l’ensemble des conséquences de ce sinistre pour le site.

Au vu de cette évaluation, un arrêté préfectoral portant prescriptions de mesures d’urgence a été notifié ce jour au responsable de la société AM Environnement.

Cet arrêté qui prévoit le maintien de l’arrêt de l’apport des déchets sur le site et du fonctionnement de la centrale à béton prescrit à l’exploitant une surveillance des installations ainsi que la prise de toutes les dispositions adéquates afin « de circonscrire totalement les zones en feu dans les meilleurs délais et éviter l’extension du sinistre tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du site ». Il prescrit également la réalisation d’analyses afin de mesurer l’impact environnemental du sinistre (rejets des effluents et qualité de l’air en complément des mesures déjà effectuées par Qualit’Air), la maîtrise des rejets des effluents et l’évacuation des déchets industriels.

Il rappelle enfin la nécessité de garantir la protection des employés et des personnels intervenant sur le site.