Contenu

Interdiction temporaire d’emploi du feu du 1er au 3 mai inclus

 

Communiqué de presse du 30 avril 2020

Les services de Météo France prévoient une dégradation des conditions météorologiques avec un nouvel épisode de vent fort pour les prochains jours. Ces données météorologiques associées à la sécheresse actuelle de la strate herbacée sur certaines parties des reliefs placent le risque incendie à un niveau élevé.

 

Par conséquent, l’emploi du feu est strictement interdit à compter du vendredi 1er mai 2020 jusqu’au dimanche 3 mai 2020 inclus sur l’ensemble du département.

La préfecture de la Haute-Corse appelle la population à la plus grande vigilance.

Il est demandé à toute personne témoin d’un départ de feu d’alerter dans les plus brefs délais les pompiers en appelant le 18 ou le 112 (appel gratuit). De même, il est recommandé de signaler tout comportement suspect aux forces de sécurité (gendarmerie et police).

L’interdiction d’emploi du feu s’applique à toute personne. Durant cette période, sont notamment interdits les brûlages de végétaux, les feux de camp ou encore l’utilisation de réchaud et de barbecue (sauf à moins de 5 mètres d’une construction débroussaillée, dotée de l’eau courante et de l’électricité).

Le non respect de l’interdiction d’emploi du feu peut engager la responsabilité civile de l’auteur et l’exposer, le cas échéant, à des poursuites pénales. A cet effet, la réglementation prévoit des peines d’amende pouvant aller jusqu’à 100 000 € ainsi que des peines d’emprisonnement.

Le Préfet rappelle qu’en application de l’état d’urgence sanitaire, les déplacements sont interdits sauf dans les cas suivants et uniquement à condition d’être munis d’une attestation pour les :

  • Trajets entre le domicile et le ou les lieux d’exercice de l’activité professionnelle et déplacements professionnels insusceptibles d’être différés,
  • Déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle et des achats de première nécessité dans des établissements dont les activités demeurent autorisées
  • Consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés ; soin des patients atteints d’une affection de longue durée,
  • Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou la garde d’enfants,
  • Déplacements brefs, dans la limite d’une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile, liés soit à l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d’autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie,
  • Convocation judiciaire ou administrative,
  • Participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative.
 
 

Documents associés :