Communiqués de presse

Contenu

Précisions suite à l’interview du maire de Centuri le 20 septembre 2017

 

Communiqué de presse du 20 septembre 2017

Le Préfet de la Haute-Corse souhaite apporter les précisions suivantes à la suite de l’interview de M. David Brugioni, maire de Centuri publiée dans Corse Matin et Corse Net Infos le 20 septembre 2017.

 

Les propos retranscrits dans ces articles laissent à penser que les services préfectoraux ne sont pas à l’écoute des demandes des élus de la commune de Centuri et que le contrôle de légalité a été défaillant par le passé.

Le Préfet de la Haute-Corse a rencontré à plusieurs reprises le maire de Centuri. Il l’a reçu le 7 juin dernier afin de faire un point précis sur les dossiers concernant la commune et il lui a fait part, à cette occasion, de l’entière disponibilité des services de l’État pour l’accompagner dans la réalisation des projets communaux et le traitement des autorisations en matière d’urbanisme.

S’agissant du contrôle de légalité, il a toujours été exercé avec la plus grande rigueur notamment en matière d’urbanisme. Toutes les infractions relevées ont fait l’objet d’un procès-verbal transmis au Procureur de la République.

Il doit être précisé que les services de l’État travaillent en concertation étroite avec les élus locaux pour les assister dans l’élaboration de leurs documents d’urbanisme afin qu’ils soient équilibrés et respectueux des dispositions légales applicables.

Enfin, le Préfet de la Haute-Corse rappelle qu’il fait part à M. David Brugioni de son soutien à la suite de l’acte de violence dont il a été victime le 11 septembre 2017. Il condamne fermement cet acte.