Contenu

Prévention des noyades : Agnès BUZYN et Roxana MARACINEANU se mobilisent à l’approche de l’été

 

Au regard des résultats de l’enquête NOYADES menée par Santé Publique France qui révèlent une augmentation importante des noyades accidentelles notamment chez les plus jeunes, la ministre des Solidarités et de la Santé et la ministre des Sports réaffirment leur engagement pour mieux prévenir les risques d’accidents et favoriser la pratique des activités aquatiques en sécurité.

 

Cette campagne met en avant l’importance d’une surveillance permanente des enfants et de l’apprentissage de la natation dès le plus jeune âge.

La ministre des Sports, Roxana Maracineanu, a également lancé en avril 2019, le plan "Aisance aquatique". Ce plan vise à mieux prévenir les risques de noyades en responsabilisant notamment les parents à l’acquisition des bases du savoir flotter et ce, dès le plus jeune âge, tout en sensibilisant aux plaisirs de l’eau.

Dans le cadre du dispositif national "J’apprends à nager", dont le budget a été doublé en 2019 (3 millions d’euros), le ministère des Sports finance partout en France des cours de natation pendant les vacances scolaires, le week-end ou lors des temps périscolaires.

Ce dispositif a été ouvert aux enfants dès 4 ans jusqu’à l’âge de 12 ans. Dès 2020, la ministre des Sports entend l’élargir aux adultes. Depuis sa création, ce dispositif a permis ainsi à 310 000 enfants d’apprendre à nager.

Baignades : prévenir les risques de noyades

Avant de vous baigner

  • s’assurer de son niveau de la pratique de la natation ainsi que de celui de ses proches (enfants notamment) en apprenant à nager avec un maître-nageur ;
  • choisir des zones de baignade surveillées où l’intervention des équipes de secours est plus rapide ;
  • respecter les consignes de sécurité signalées par les drapeaux de baignade (drapeau vert, orange, rouge).

Pendant la baignade

  • surveiller ses enfants en permanence, rester toujours avec eux quand ils jouent au bord de l’eau ou lorsqu’ils sont dans l’eau (ou à défaut désigner un adulte responsable de leur surveillance) ;
  • tenir compte de sa forme physique et ne pas se baigner si l’on ressent un trouble physique (fatigue, problèmes de santé, frissons) ;
  • prévenir un proche avant de se baigner ;
  • ne pas s’exposer longtemps au soleil et rentrer dans l’eau progressivement ;
  • ne pas boire d’alcool avant la baignade.

Baignade en piscine

Dans le cas des piscines, il est rappelé l’importance d’une surveillance active et permanente des enfants par un adulte mais aussi l’obligation faite aux particuliers d’équiper les piscines enterrées ou semi-enterrées de dispositifs de sécurité :

  • barrières, abris ou couvertures qui empêchent l’accès au bassin ;
  • alarmes sonores qui peuvent alerter de la chute d’un enfant dans l’eau ou de son approche du bassin.

Et en cas d’urgence, composez le 112 sur votre téléphone

Sur le WEB

  (nouvelle fenetre)