Contenu

Alerte renforcée Sécheresse

 

Maintien du niveau d’alerte "renforcée"

 

Communiqué de Presse

Le Préfet communique :

M. Michel PROSIC, préfet de Haute-Corse a présidé la réunion du comité sécheresse, le 15 novembre 2022 en présence de tous les acteurs.
Malgré les quelques épisodes pluvieux d’octobre et novembre, la situation hydrologique montre un déficit important de pluie (année record depuis 1960 avec 352 mm de précipitation depuis le début de l’année, soit 49 % de la moyenne normale) qui s’accompagne d’un état généralisé des sols sec à exceptionnellement sec sur le territoire de la Haute-Corse. En 2022, en termes de pluviométrie, huit mois sont déficitaires sur les dix mois écoulés. Le cumul de pluie n’atteint que 14 % de la normale pour octobre et 12 % pour les 15 premiers jours de novembre.
En conséquence, le niveau d’alerte « renforcée » est maintenu et les mesures suivantes de restriction d’eau l’accompagnent.

Sont ainsi interdits à toute heure les usages suivants, non liés à une activité économique :

  • le lavage des véhicules en dehors des stations professionnelles, à l’exception des véhicules professionnels soumis à impératifs sanitaires ou techniques ;
  • le remplissage des piscines privées existantes à usage familial après vidange, ainsi que les remplissages de complément,
  • le lavage des bateaux, à l’exception des bateaux professionnels soumis à impératifs sanitaires ou techniques ;
  • l’arrosage par aspersion des pelouses, des espaces verts publics et privés, des jardins d’agrément ;
  • le lavage ou l’arrosage des terrasses et voies de circulation privées.

Sont interdits entre 8h et 20h les usages suivants :

  • l’arrosage par dispositif de type "goutte à goutte" des pelouses, des espaces verts publics et privés, des jardins d’agréments ;
  • l’arrosage des terrains de sport, terrains de golf, pépinières et jardins publics ;
  • le lavage des voies de circulation publiques.

L’efficacité de ces mesures, applicables dès aujourd’hui, sera évaluée dans 15 jours et, de nouvelles dispositions seront prises en fonction de l’évolution de la situation.

Le non-respect des prescriptions de l’arrêté préfectoral est passible d’une contravention de 5ième classe.
Le Préfet de la Haute-Corse invite de nouveau chacun à respecter ces mesures d’économie et à faire preuve d’une vigilance citoyenne autour de la ressource en eau.

 
 

Documents associés :