Hommage aux victimes du terrorisme

 

A l’occasion de la journée nationale d’hommage aux victimes du terrorisme qui a lieu le 11 mars, François Ravier a présidé une cérémonie afin de rendre hommage aux victimes d’actes terroristes dans les jardins de la préfecture.

 

Cette cérémonie, à laquelle étaient conviées des victimes dont la résidence se situe dans le département, a du se dérouler en plein air et en comité restreint en raison du contexte sanitaire.

Rendre hommage aux victimes du terrorisme, c’est d’abord accomplir un devoir de mémoire.

Cet hommage est l’occasion de rappeler que nos valeurs doivent être protégées, défendues et que nulle attaque, nulle intimidation ne pourra nous faire renoncer à nos libertés.

Mais, rendre hommage, c’est aussi tout mettre en œuvre pour que ces actes ne se reproduisent plus. Depuis la première seconde du quinquennat, le gouvernement a multiplié les actes et les initiatives pour renforcer la lutte contre le terrorisme :

  • en augmentant significativement les moyens humains et budgétaires des services de renseignement ;
  • en faisant de la DGSI, le chef de file unique de la lutte contre le terrorisme ;
  • en votant, dès l’été 2017, la loi SILT, qui permet de fermer les lieux de culte radicalisés et de renforcer la surveillance des individus dangereux ;
  • en créant, enfin, un dispositif de suivi de la radicalisation en prison et à l’extérieur.

Grâce à l’action des services de renseignement et des forces de l’ordre, ce sont 33 attentats qui ont été déjoués depuis 2017.

Lire le discours de Mme Stephanie Trovato (format pdf - 25.1 ko - 12/03/2021) victime avec son fils de l’attentat du 14 juillet 2016 à Nice et présidente de l’association EVIVA : Entraide des Victimes Insulaires de Violences dans l’Action

Reportage photos :

 
Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)