Emploi, travail, solidarités et protection des populations

Signature des conventions de déploiement du Service Public de l’Insertion et de l’Emploi

 

Les 2 conventions de déploiement du Service Public de l’Insertion et de l’Emploi (SPIE) ont été signées le 22 juin 2022 en présence des présidents des territoires lauréats du 2e appel à manifestation d’intérêt.

 

Au cœur de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté, le service public de l’insertion et de l’emploi (SPIE) porte l’ambition que l’ensemble de celles et ceux qui veulent trouver une place dans la société par le travail et l’activité y parviennent. Cette volonté repose sur la conviction que seul l’accès à l’emploi permet une sortie durable de la pauvreté.

Des solutions territoriales pour l’insertion par l’emploi

État, collectivités, Pôle emploi, CAF, missions locales, Cap emploi, régions, communes et EPCI, associations et entreprises conjuguent leurs efforts pour garantir des parcours d’insertion sans rupture et travailler de concert pour l’accompagnement des jeunes, des allocataires du RSA, et des demandeurs d’emploi dont des personnes en situation de handicap. Cette approche commune favorisera la continuité des étapes jusqu’à la reprise d’activité et ce même lorsque qu’une personne change de statut administratif (jeunes avant et après 25 ans, personne qui devient ou cesse d’être allocataire du RSA, salarié d’une entreprise d’insertion à l’issue de son contrat…).

2 Lauréats en Haute-Corse

La Communauté d’Agglomération de Bastia (la CAB), le CIAS de la Communauté de Commune de l’Ile Rousse Balagne (CCIRB) pour la Haute-Corse ainsi que la Communauté d’Agglomération du Pays Ajaccien (CAPA) ont déposé des candidatures qui ont toutes été retenues par le niveau national.

Le portage des projets est fait par 4 acteurs majeurs : la collectivité initiatrice, la Collectivité de Corse, Pôle emploi et la CAF.

Le plan d’actions et sa mise en œuvre sont réalisés par un consortium regroupant l’ensemble des acteurs de l’insertion sociale et professionnelle, ainsi que les représentants du monde économique.

Ainsi l’État s’engage à soutenir financièrement ces projets dans le cadre d’actions de coordination, d’ingénierie et de conduites du changement.

Pour le CAB le soutien de l’État s’élève à 240 640 euros, avec un premier versement de 60 % de ce montant à la signature de la convention.Le solde sera versé à la fin de la convention soit après le 31 décembre 2023.

Pour la CCIRB, le soutien s’élève à 123 840 euros dans les mêmes conditions pré citées.

Lire le Dossier de presse du 22 juin 2022 (format pdf - 281.1 ko - 23/06/2022)

Pour plus d’informations : Service public de l’insertion et de l’emploi (SPIE) (ministère du travail)

Reportage photos :

 
Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)