Contenu

Violents affrontements à Bastia - 1er point de situation

 

Communiqué de presse du 13 mars à 20h

Une manifestation a réuni 7000 personnes à Bastia à 15 heures.

Dès 16h, à l’arrivée devant la préfecture, environ 300 individus cagoulés, ont attaqué la préfecture, le bâtiment de la collectivité de Corse et les forces de l’ordre avec divers projectiles (cocktails molotov, pavés, bombes agricoles...).

 

Après environ une heure et demie d’affrontements dans le secteur, les émeutiers ont forcé les grilles et les rideaux métalliques et ont commencé à incendier le bâtiment de la direction départementale des finances publiques, près du rond point du Novelty. L’intervention des forces de l’ordre a permis aux pompiers d’éteindre l’incendie.

Les attaques se poursuivent dans différents secteurs du centre-ville de Bastia avec une violence extrême. Les émeutiers ont tiré à de nombreuses reprises à la carabine à plomb sur des membres des forces de l’ordre. Un policier a été touché alors qu’il se trouvait de dos. Un gendarme a été molesté par les manifestants.

A 20 heures, des cocktails molotov continuent d’être projetés vers les policiers et gendarmes engagés.

Le bilan des blessés est fortement évolutif. À l’heure actuelle, on dénombre 38 victimes : 24 membres des forces de l’ordre, 13 émeutiers et 1 passant. Deux manifestants ont été pris en charge au niveau du point de regroupement des victimes des sapeurs pompiers. L’état des différents blessés sera communiqué ultérieurement.

Le préfet appelle la population du centre-ville de Bastia à éviter de sortir de chez eux. Il condamne avec la plus grande fermeté ces violences qui mettent en danger les forces de l’ordre, les habitants de Bastia, les bâtiments dédiés au service public et les personnes participants à ces heurts.